Rencontres Poétiques

Tanguy R. Bitariho :

 

Tanguy R. Bitariho est né au Burundi et a grandi en Belgique.

Adolescent, c’est de voyager entre la Belgique et son pays natal qui lui ouvrira la première porte vers la poésie. Balloté entre deux cultures, être étranger partout et chez soi nulle part feront de lui un « Habitant de nulle part, Originaire de Partout » comme il aime à le dire. Ainsi c’est lors d’un tournoi Slam de Poésie au lycée qu’il fera ses premières armes.

Jeune et Poète à ses heures perdues, c’est à la fac de Lettres à Nancy que se fera le déclic. C’est en voyant s’illustrer plusieurs conteurs sur scène que s’est faite l’impulsion qu’il attendait tant !

Aujourd’hui, Tanguy s’est lancé dans le monde du spectacle pour partager et faire vivre la Poésie à travers divers ateliers d’écriture et spectacles autour du conte et du slam.

Présentation du spectacle (qu'il donnera à Woippy)  :

Les Contoirs de l’Être-Ange Robert sont une fresque, des contes faits d’entrelacs, des portraits d'adolescents qui par leurs histoires racontent les adultes dont ils sont le miroir. À cheval entre la nouvelle, le conte et le slam, l’histoire traite, sur un ton de légèreté, des questions d’amour, d’acceptation de soi et d’élévation, tout en abordant certains sujets graves tels que le viol, le harcèlement, ou encore le racisme.

Résumé du spectacle :

 

Le personnage principal se retrouve dans une chambre d’hôpital et découvrequ’il est dans le coma. Ainsi démarre son périple pour arriver à se réveiller, ne pas s’oublier et SE découvrir à travers les autres malades de l’hôpital qu’il va croiser et qui l’aideront en retour.

extrait :

« Bam bam boom ! Babidibam ! » ;

« Babidi Biguididé ! » ;

Et « Zigui ziguidiguidam dam ! » ;

« Pala bidibididé ! » ... ♯♫♪♫♯…

 

Dans son enfance, le Robert ;

Était déjà bien étrange !

Un petit garçon austère ;

Que le silence dérange ;

Mais obligé de se taire ;

Puisqu’à tout moment il mange ;

N’importe quels mots dès ;

Qu’ils s’aventurent en bouche !

Mais si sa langue, elle fourche ;

Ce n’est jamais exprès !