Rencontres Poétiques
image-almbum-anita.jpg
A3-Rencontres-31.jpg

Anita Navarrete Berbel :

 

    Je m'appelle ana navarrete hulo ou anita navarrete berbel selon le livret de famille espagnol ou français. Je n'ai rien à dire sur moi, je cherche quelque chose qui, pour le moment, m'échappe, l'écriture ne vient pas de l'écriture elle vient d'ailleurs d'avant d'avant le geste de la main sur la lettre l'écriture est souterraine, le chantier incessant, je cherche quelque chose dans des lieux et de la poussière, ici dans le très proche et parfois très loin de moi. Et pour finir j'emprunte les mots de Valère Novarina «quelque chose s'est déclanché du côté du langage par l'oreille».
 

"habiter - habiter quoi - habiter où - habiter le monde - comment habiter le monde si grand - habiter une maison - comment habiter une maison fermée au monde - je prends une question - je me pose dans la question - j'écris dans la question dans l'espace de la question - habitar abitare habitare habere habiteur habitant habiter - habiter une maison - une maison fermée sur le monde - habiter une place - avoir une place quelque part - soi et les autres sur une place une place ouverte au monde - une voix avoir une voix ouverte sur le monde - habiter quoi - habiter sa voix - c 'est là c'est par la voix que le monde est monde - entre ciel et terre habiter une maison de temps provisoire - défaire les murs et le toit - habiter la maison du vent et tourner dans la voix du vent - habiter habiter quoi - habiter l 'écriture - l 'écriture comme arrangement au monde "

Merci à nos partenaires et soutiens dans toutes nos actions.

Tous droits réservés © Z'art be